Hello à toutes et à tous. J’ai eu envie de partager avec vous sur la création de personnage.

Cette article n’a pas pour visée de vous donner des techniques, conseils ou autres builds, mais bien de partager avec les personnes intéressées sur comment je conçois mes personnages, de la première idée, à leur réalisation.
Si cette article peut vous inspirer, vous donner des idées ou envie, c’est tant mieux (car c’est son but).
Je répondrai volontiers à des questions, mais je ne rentrerai pas dans un débat, car mon but n’est de de convaincre les autres, ou de comparer et évaluer ma manière de faire avec celle des autres, simplement de partager avec ceux qui en ont envie.

Quand je créer un personnage, il y a 5 aspects que je prends en compte :

  1. Son background
  2. Ses mécaniques
  3. La cohérence entre ces 2 aspects
  4. Le plaisir que j’aurai à le jouer
  5. Sa place dans un groupe et son interaction avec les autres

Pour moi, aucun de ces aspects n’est plus important qu’un autre, mais il est clair que suivant mes personnages, je ne les ai pas priorisés de la même manière. Je n’ai pas non plus d’ordre fixe entre ces 5 aspects lorsque je créer un nouveau personnage, cela dépend beaucoup de l’inspiration première et le reste sera construit autour, parfois en prenant beaucoup de temps, et d’autres fois très (voir trop) rapidement.

 

Le background :
Le monde de Golarion est un monde riche, avec de nombreuses régions couvrant à peu près tous les thèmes classiques d’héroïque fantaisie. Il est donc assez facile en lisant l’histoire ou la description d’un pays, d’une région ou d’une ville d’avoir une idée de personnage.
Par exemple, dès que j’ai lu la description du royaume des rois du Linorm, j’ai eu l’envie de jouer un viking.
Si le background n’est pas la première étape de la création d’un de mes personnages, je trouve facilement un endroit qui correspond à l’idée que je me fais de mon personnage.
De plus, les factions offrent des motivations spécifiques qui permettent de réfléchir à pourquoi mon personnage est membre de la société des éclaireurs.
Par exemple, mon elfe des neiges venant d’une région qui bordait la route qui relie le continent Tien à L’Avistant, il est donc devenu garde de caravane pour la Faction de la Loge de la Lanterne, ce qui explique sa venue à Absalom, et ses motivations dans la société des éclaireurs.

 

Les mécaniques :
Quand je conçois un personnage, j’aime qu’il soit bien conçu. Cela ne veut pas dire que je veux pour tous les points prendre ce qu’il y a de mieux, que je vais min-maxer ses caractéristiques à outrance ou que je vais prendre telle ou telle combo qui est à la mode car décrite par bob sur un forum.
Ce que j’aime, c’est avoir un personnage qui est harmonieux dans son fonctionnement.

J’essaie autant que possible d’éviter les deux pièges suivants :
– Le perso basé sur une combo qui s’il peut la mettre en place fait tout et sinon fait rien, genre un personnage lanceur de sorts de feu avec un niveau de sorcier double linéage pour avoir +2 par dé lancé sur un type d’énergie, et s’il ne peut pas faire de sorts de cette énergie, ne fait rien.
– Le personnage basé sur un build qui le rendra fort au niveau 7, mais avant il est tout pourri et est donc un boulet pour le groupe.
J’essaie aussi d’avoir un personnage qui n’ai pas qu’une seule utilité pour le groupe. Il est clair qu’un personnage qui peut un peu faire de tout, mais rien de bien, est à mon avis peu utile pour un groupe, et peu plaisant à jouer, mais si je joue, par exemple, un personnage qui fait des dégâts au corps à corps, j’essaie de lui donner au plus vite possible des moyens de les faire quel que soit les circonstances :
– plusieurs type d’armes et de matériaux
– la possibilité de se battre en volant, dans l’eau, dans l’obscurité
– un moyen d’attaquer à distance
– pouvoir éviter ou encaisser les attaques d’un ou plusieurs monstres
Et pour cela, c’est souvent lors de l’achat de son matériel qu’il faut faire des choix. C’est bien sympa d’avoir le plus vite possible un stat boost item +1000, une épée magique qui tue tout, mais si le monstre en face vole et te canarde à distance, bin ça sert à rien.
De plus, il y a clairement des moments orienté combat dans la campagne mondiale de pathfinder, et des moments orienté compétence. J’essaie toujours de faire en sorte que mes personnages puissent participer à ces 2 types de moments. Donc le guerrier avec 7 d’INT et de CHA, très peu pour moi.

 

La cohérence entre le background et les mécaniques du personnage :
Dans pathfinder, une bonne partie des traits, des classes de prestige, des sorts et des archétypes ont une thématique et une origine qui les relient au monde de Golarion.
Quand je crée un personnage j’aime particulièrement être attentif à cet aspect. Et je déteste prendre une option car elle est bonne en terme de mécanique même si elle ne correspond pas au background de mon personnage.

Par exemple :
– Prendre un des 2 traits qui vient du Dragon Empire Gazetter pour avoir +1 point de dégat à main nue avec un moine ou un brawler, c’est bien, mais si on ne vient pas de cette région, c’est nul.
– Jouer un personnage du type zélote religieux sans s’être renseigner sur son dieu et avoir mis un point en connaissance religion, c’est nul.
Après, je ne dis pas qu’il faut que tous les aspects techniques de son personnage soient justifiés par le background dans un mode rigide ou il n’y a qu’un seul choix valable. Par exemple, mon prêtre des Runes nain se bat au Dorn-Degar, arme traditionnel mais ancienne des nains, et pas avec un marteau de guerre qui est pourtant l’arme de son dieu. Dans son background, il est spécialiste de l’histoire des citadelles des cieux naines, et des traditions de son peuple. De plus, son alignement n’est pas exactement le même que celui de son dieu. Se battre au Dorn-Degar est donc « logique » vis-à-vis du reste de ses aspects.

 

Le plaisir que j’aurai à jouer le personnage :
Un des premiers avis que j’ai lu sur le livre de base de pathfinder contenait cette phrase comme point fort pour le jeu :
« Les classes sont égales dans le plaisir que l’on va avoir à les jouer ».
En effet, je trouve qu’il y a énormément de possibilités pour chaque classe et que l’on peut toujours trouver quelque chose de plaisant là-dedans. Bien sûr, la sortie de nombreux suppléments à pas mal changé cet équilibre, et certaines classes sont devenues moins plaisantes à jouer que des nouvelles.
Quand je crée mon personnage, j’essaie toujours de me rendre compte de ce qu’il pourra faire, pour m’assurer de ne pas me retrouver cantonner dans un rôle qui me déplaît.
Si je joue un personnage pouvant soigner, je sais que je pourrais être amener à devoir le faire. Si je ne veux pas devenir le heal-bot du groupe, je regarde ce que mon personnage pourra faire pour ne pas être juste une boîte à heal.
J’essaie aussi toujours de réfléchir sur comment mon background et mes mécaniques vont m’amener à interpréter mon personnage.

Par exemple, lorsque j’ai créé mon moine nain, je savais qu’en en faisant un personnage pouvant tanker, il ne ferait jamais beaucoup de dégâts. Pour le rendre plus intéressant et plaisant à jouer, j’ai donc maximiser sa haine des géants, le rendant fort en dégâts contre eux, ce qui me permet de le jouer comme un protecteur de ses amis en temps normal, et comme un destructeur en cas de rencontre avec des géants.

 

Sa place dans le groupe et son interaction avec les autres personnages :
Lorsque je crée un personnage, j’essaie toujours de réfléchir à ce qu’il pourra faire avec d’autres personnages. Car pathfinder c’est un jeu de groupe. Et quelque soit le personnage et le build que je choisit, je mets toujours cela en relation avec le groupe et le fait d’appartenir à une organisation.

Le but n’est pas seulement de savoir ce que les autres pourront faire pour moi, car je déteste les personnages qui ont besoin de tel buff ou tel aide d’un autre joueur pour pouvoir fonctionner.

Par exemple, mes moines ont tous une baguette de mage armor, mais aussi des potions, pour pouvoir bénéficier de ce buff si besoin même si personne ne peux utiliser de baguettes dans le groupe.

Pour ce qui est de ce que je peux apporter au groupe, c’est pareil, je ne suis pas fan du buff qui fait que s’il y a un build bien précis dans l’équipe, je le rend trop trop fort, et sinon bin ça sert à rien. Il y a toujours moyen pour un personnage d’être utile pour le groupe, ne serait-ce qu’en pouvant faire des aides sur des compétences.

 

Voilà, comme annoncé il ne s’agit que de mon avis, mais j’espère qu’il vous sera utile lors de vos prochaines créations de personnage.

Enjoy !

Benoît